Le choix de maquettes

Voici quelques critères qui m'ont guidé dans le choix des bateaux à construire (mais ne vous sentez pas obligé de copier!)
  • Des bateaux de travail,
    Ils ont généralement un aspect plus vivant et varié,  qui se traduit sur la maquette par les possibilités d'animation mécaniques (c'est moins évident sur un paquebot ou un yacht!). La contrepartie est la difficulté de construction, a ne pas négliger, c'est pourquoi malgré ces belles idées, j'avais commencé quand même par un yacht assez simple comme le Pegasus, pour me faire la main.
  • Des bateaux originaux,
    On ne les voit que rarement sur les plans d'eau, contrairement aux petits chalutiers, vedettes, et remorqueurs.... plus communs du fait de leur commercialisation par les magasins de modélisme.
  • Des bateaux de taille réélle située entre 40 et 60 metres,
    Pour cette taille de navire, les maquettes au 1/50° restent facilement transportables (coffre de voiture, c'est plus pratique que la remorque pour des modèles navigants!)
    C'est aussi plus facile à mettre à l'eau.
    Elles ne sont également pas trop encombrantes en vitrine (sinon agrandir le salon!)
    De maquettes plus petites deviennent difficilles à animer, du fait de la taille, et aussi de la limitation en poids qui arrive vite (penser à reserver ce qu'il faut sous forme de lest pour la stabilité sur l'eau)
  • Des maquettes réalisés à une échelle unique commune à toutes
    Cela donne de l'homogénéité à la collection,
    Le 1/50° permet un niveau de détail appréciable de près comme à quelques mètres (sans tomber dans l'exagération)
  • Mais de grandes différences visuelles entre les bateaux:
    Cela permet d'éviter la routine pour le modéliste, c'est aussi parfois cause de casse tête pour la realisation
    Et ça étonne aussi les curieux avec de nombreuses possibilités d'animations embarquées (c'est beau, et en plus, ça marche!)